L’ Air

 

BALLON_francais-91649A travers des expériences sur le terrain, les enfants vont visualiser et comprendre les mécanismes de ces gaz qui composent l’air dans lequel nous vivons. L’observation commence par l’habitat.
Dans la maison; l’air que nous respirons se mélange avec tous les produits que nous utilisons. Bon et mauvais gaz, particules invisibles, comment faire un bon diagnostique et quels sont les outils à notre disposition pour les identifier ? Le voyage se poursuit dans la ville. Pour visualiser la couche captive sous la couche d’Ozone urbaine, nous prenons de l’altitude dans un ballon captif équipé de capteurs reliés à un laboratoire. Les scientifiques nous reçoivent pour montrer le processus qui piègent  les polluants qui conduisent à des pics de pollution. Ces masses d’air, chargées de ces gaz, circulent sur tout le pays. Une classe d’école en dirigeable permet d’être au coeur des nuages de toucher du doigt cet élément en suspension qui apparaît et disparaît comme par magie. Ces différents voyages au coeur de notre troposphère permettent d’appréhender la qualité de l’air que nous respirons.

Que pouvons nous faire pour éduquer et sensibiliser les jeunes ? Avons-nous des solutions pour nettoyer l’air ?

Dans toutes les étapes du voyage, nous allons expertiser les actions à mener pour économiser l’air propre. Une sonde dans l’habitat permet de détecter une augmentation de gaz nocifs. Nos voitures peuvent polluer beaucoup moins grâce à des adaptations, Les forêts savent absorber certains polluants et régénérer l’air. Mais notre troposphère n’est pas extensible. Dans d’autres pays Chine, Inde, les seuils d’alertes sont déjà atteints avec des dégâts mesurables sur la santé du monde vivant animal et végétal. Pour rénover l’air qui nous permet de vivre sur Terre, il va falloir inventer des solutions, car aujourd’hui nous prenons juste conscience de la détérioration de ce fluide invisible mais vital pour tous les être vivants.